Categories:

PRÉPARER UN PROFESSIONNEL «D’AVANT-GARDE» EN MÉDECINE, SCIENCES INFIRMIERES, SANTÉ PUBLIQUE ET D’AUTRES PROFESSIONS CONNEXES A LA SANTÉ. LA MEDECINE BASEE SUR LES FAITS CONCRETS

Avant l’indépendance, les missionnaires et les organismes de bienfaisance étrangers s’occupaient de tout le système de santé. Très peu a été fait pour préparer ceux qui pourraient prendre le relais. Le système a pérsisté jusqu’en 1990 lorsque les derniers étrangers ont été contraints de quitter le pays, transformant ainsi le système de santé en un désert de compétences. Une formation a été donnée à ceux qui avaient des liens avec des élus politiques, eux-mêmes choisis par leur loyauté envers le parti ou le dictateur. Cela a rapidement paralysé le système. Le 11ème épisode d’Ebola n’est qu’un indicateur que le système ne peut pas protéger adéquatement la population. Des milliers de charlatans en déficit de compétences et de moralité se sont déversés chaque année dans le système où ils deviennent un nouveau problème et un danger pour la population qui  en est victime. Pour combler cette lacune, nous avons aligné notre formation sur un paradigme factuel et formé chaque professionnel de la santé au chevet du patient. Nous avons recruté 100 professeurs associés de l’Inde, de l’Europe et des États-Unis pour encadrer 3 professeurs en recherche, formation continue et enseignement. Chaque Faculté Adjointe dirigera via des sujets hebdomadaires de télémédecine et de télééducation sur son domaine d’expertise pendant notre PBL (Problem Based Medicine} pendant toute la durée des études doctorales.

Tags:

Comments are closed